Actualités > Bien-être
ActuAnimauxBébéBien-êtreCoachingEnvironnementLifestyleMamanMinceurNutritionPlantesSantéSport
 

Communication non violente (CNV)

La Communication Non Violente c’est quoi ?

La Communication Non Violente ou communication bienveillante peut être considérée comme un outil de communication à la fois sain et écologique. C’est une manière simple et intelligente de se connecter à ses émotions, son ressenti. La CNV nous exhorte à l’écoute active de nos sentiments et de nos besoins par une observation objective. Ainsi, on pourra communiquer de façon différente avec soi-même et par la suite avec les autres.

Douce et efficace, cette méthode de communication permet de mettre en évidence notre fonctionnement conditionné par notre histoire et nos expériences, par nous-même et par la vie. On l’appelle également communication bienveillante. La plupart du temps, parfois sans vraiment s’en rendre compte, on s'exprime de manière dramatique. Pourtant nous faisons du mieux que nous pouvons. Nous sommes rarement à l’écoute de nos propres besoins, comment pouvons-nous vraiment entendre ceux des autres ? Il faut donc apprendre à écouter ses émotions et connaître ses besoins, ce qui va nous apporter la bienveillance envers nous-même et par ricochet envers le monde.

Communication Non Violente : les origines

La Communication Non Violente est principalement inspirée par Mahatma Gandhi, Martin Luther King, Léon Tolstoï et bien d’autres penseurs. Marshall B. Rosenberg (docteur en psychologie) l’a en revanche modélisée en son état actuel. Cette approche pragmatique permet de résoudre avec efficacité les conflits avec soi-même et avec les autres. Elle a le mérite d'ouvrir plus de coopération, de compréhension et donc de résolution.
Et si nous considérions la CNV comme étant une réponse à toutes les situations que nous traversons et qui sont la source de tensions ? Il n’y a certainement pas de réponse absolue à cette interrogation, mais force est de constater que la CNV est une manière de penser, une philosophie de vie qui vise à prévenir et guérir toute forme de violence et permet de réduire le risque de rupture de dialogue avec soi-même et avec les autres.

La Communication Non Violente ou CNV est avant tout une invitation à remettre en cause notre façon d’écouter, d’entrer en relation et de nous exprimer. Le but de la Communication Non Violente est de créer une relation qualitative fondée sur l’empathie, avec soi et avec les autres. La finalité étant de parvenir à satisfaire les besoins fondamentaux de tout un chacun.

Marshall B. Rosenberg, éminent docteur en psychologie, a conçu un nouveau langage dont le slogan est « bienveillance ». Il faut garder à l’esprit qu’il ne s’agit en aucun cas de taire ce qui ne va pas, mais plutôt d’apprendre à formuler ses demandes et ses pensées de sorte à créer un environnement favorable à de meilleures conditions d’échange et d’écoute. Marshall B. Rosenberg met en lumière le fait que les entraves au bon déroulement d’une communication sont les formulations du déni de responsabilité, de la critique, des exigences. La communication non violente à pour objectif d’effacer les phrases qui contiennent des des jugements, des reproches, des insultes, du dénigrement, « Il faut … », des « on doit … », des punitions ou des blâmes à l’aide d’exercices et de pratique.

Ce qui est intéressant avec la CNV dans la perception de l’hypnopraticien ou du sophrologue c’est le changement de posture : être plus à l’écoute de ce qui se passe, de soi (ressentis) mais aussi à l’écoute de l’autre. C’est en fait la volonté d’entendre et de comprendre ce qui se joue dans la situation, avoir une observation factuelle sans porter le moindre reproche, jugement, émotions ou besoins. Les ressentis peuvent être perçus comme des clés qui permettront d’ajuster la communication avec autrui au fil des échanges ou de répondre à des besoins essentiels.

LA CNV POURRAIT ÊTRE LE LANGAGE DU COEUR POUR APPRENDRE À ENTRER EN CONTACT AVEC SES BESOINS PROFONDS POUR MIEUX COMMUNIQUER AVEC BIENVEILLANCE.

Pour imager le langage de la CNV, Marshall B. Rosenberg a recours à l’allégorie de la girafe, qui a un grand cœur et un long cou qui lui donne de la distance, en opposition au langage commun, dit « chacal », qui diffuse l’évaluation, le jugement. Une autre manière d’apprendre non pas à être naïf mais à être vrai, une façon de vivre, une posture intérieure qui diffère de celle habituelle et qui inspire la confiance et repose sur le respect de soi et de l’autre.




Vous recherchez un therapeute?

Vous pouvez désormais trouver les meilleurs professionnels du bien-être grâce à notre annuaire en ligne. Voici la liste des villes ayant le plus de succès sur notre site ProxiBienEtre : Vous recherchez un expert en Scan Thérapeutique? L'annuaire complètement gratuit ProxiBienEtre peut vous aider à trouver un praticien en scan thérapeutique pour améliorer la gestion du stress. Pour cela, il vous suffit de consulter la liste des praticiens en scan thérapeutique.
Ce site internet est un annuaire gratuit dédié aux thérapeutes
therapeutes
Cette plateforme a pour vocation d’aider les accompagnateurs thérapeutiques à trouver de nouveaux contacts pour développer leur activité.
ProxiBienEtre
Partage de réalisations - Messagerie gratuite - Echanges de liens - Profils 100% gratuits.